Des blindés pour contenir la foule ?

Utiliser des blindés pour « gérer » la foule ? Cette idée, qui peut surprendre, s’est en fait rapidement développée ces dernières années, et les plateformes blindées destinées au marché de la sécurité se sont multipliées.

Gênes, juillet 2001, blindé Italien, Sommet du G8 Photo J Menjoulet Licence Creative Commons Flickr Gênes, juillet 2001, blindé Italien, Sommet du G8 Photo J Menjoulet Licence Creative Commons Flickr

Les forces de l’ordre utilisent plusieurs types de véhicules, parmi lesquels se trouvent des unités spécialement conçues pour le maintien de l’ordre. C’est une entreprise sud-africaine, aujourd’hui filiale de BAE Systems, qui a mis sur le marché le premier véhicule dédié aux forces de sécurité intérieure, le RG-12. Vendu à près de 700 exemplaires à travers le monde, il a été spécifiquement développé pour faire face aux problèmes de « internal security and public order ». Le véhicule présente plusieurs avantages pour des forces de police : il est blindé, dispose d’un vaste volume intérieur permettant d’embarquer jusqu’à 12 personnels avec leur équipement et il est en outre économiquement compétitif.

Plusieurs constructeurs sont aujourd’hui présents sur le marché. Outre BAE Systems, on retrouve par exemple le turque Otokar avec son IS-V (armored internal security vehicle), le sud-africain Paramount Group et son Maverick, ou plus récemment, le français Renault Truck Defense qui a développé le MIDS, véhicule de sécurité et de maintien de l’ordre.

Des matériels militaires reconvertis

En parallèle à ces véhicules dédiés, les forces de police utilisent également des véhicules d’origine militaire reconvertis ou adaptés à leurs besoins. Des pays comme l’Egypte, le Qatar, le Canada ou les Etats-Unis utilisent de tels véhicules ou engins. Les 4×4 tactiques plus ou moins blindés, comme le HUMVEE de AM General, le VAMTAC de Urovesa ou le Sherpa light de Renault Truck Defense sont particulièrement adaptés à ce genre d’utilisation.

De façon assez étonnante, les MRAP ont également un certain succès. Sur ce point, le cas des Etats-Unis est particulier. Habitué à être équipé de véhicules blindés, les forces de police américaines apprécient tout particulièrement les petites unités 4×4 comme le BearCat de Lenco Armored Vehicles. Mais certaines villes commencent à s’équiper de MRAP de type Maxpro Dash (Navistar Defense) par exemple. Avec le retrait des troupes d’Irak et d’Afghanistan, le gouvernement américain s’est en fait retrouvé avec un important stock de véhicules, notamment des MRAP, et a décidé de reconvertir une partie de ce surplus en véhicules de sécurité intérieure en les revendant aux forces de l’ordre, notamment aux forces d’intervention des Sheriffs. Les blindés en service dans nos armées semblent ainsi être amenés à devoir se civiliser.

Nos forces de l’ordre sont en train de s’adapter aux nouveaux contextes socio-économiques et géopolitiques : il est aujourd’hui compréhensible de voir l’Egypte, parmi d’autres Etats, s’équiper de véhicules blindés pour protéger ses forces de police et de sécurité. De même, à la vue de la situation budgétaire des Etats-Unis, la revente de matériels et de surplus militaire aux forces de police semble être devenue un moyen de compenser la perte de crédits militaires. Il semble important de préciser que si ces unités sont blindées, elles ne sont par contre pas armés comme peuvent l’être leurs homologues des armées.

Ces véhicules d’un genre nouveau seront amenés à se retrouver de façon plus fréquente dans nos rues.

DCA

Advertisements