L’intelligence territoriale au-dessus des nuages

Depuis 2005, le pôle de compétitivité Aerospace Valley regroupe les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées autour d’un même enjeu : élever ce territoire au rang de leader mondial dans le domaine de l’aéronautique, de l’espace et des systèmes embarqués. Un défi pleinement réussi.

a330neo

Juillet 2014: l’A330 Neo, le dernier-né de la gamme Airbus, prend son envol. Crédit : Airbus.

Il est vrai que les chiffres laissent rêveur… Premier secteur exportateur en France, l’aéronautique représente 320 000 emplois au niveau national et une croissance de 9% en 2013. Dans le Sud-Ouest, c’est avant tout près de 126 500 emplois que l’Insee estime directement concernés par cette filière.

Au-delà d’un carnet de commande bien rempli, le succès de la filière aéronautique dans le Sud-Ouest s’explique également par l’engagement de l’État et des deux régions partenaires, Aquitaine et Midi-Pyrénées. Cet engagement s’opère par le biais du pôle de compétitivité Aerospace Valley.

Aerospace Valley, n°1 mondial

Créé en 2005 pour favoriser l’innovation et améliorer l’attractivité des territoires aquitain et midi-pyrénéen, le pôle de compétitivité Aerospace Valley finance des projets de recherche et développement en associant les différents partenaires industriels, de formation et de recherche. Il est aujourd’hui n°1 mondial dans de nombreux domaines. Pour n’en citer que quelques uns, l’aviation civile de plus de 100 places et l’aviation d’affaires haut de gamme représentent deux des trois principaux segments du marché. Fort de son succès, il étend aujourd’hui sa stratégie pour accompagner les projets de A à Z, en y intégrant notamment une composante marketing et d’ouverture aux marchés export.

Seule ombre au tableau… Une balance penchant plus en faveur des Midi-Pyrénées en général, où la présence de la locomotive Airbus concentre les deux tiers de l’activité de la filière, emplois y compris.

Des drones pour la Défense

Pour rééquilibrer la tendance, Bordeaux mise quant à elle sur l’aéronautique militaire et plus particulièrement sur le maintien en condition opérationnelle des moteurs (MCO). L’arrivée de la Simmad (structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels aéronautiques du Ministère de la Défense) à Mérignac en 2012 en est tout un symbole. Depuis, les trois géants du secteur – Dassault, Thalès et Safran – se sont installés dans la région.

Enfin, la piste des drones pourrait à l’avenir être porteuse et répondre aux besoins des secteurs des services et de la défense. Aerospace Valley se positionne déjà sur ce marché en créant le laboratoire d’analyse et de développement de systèmes de drones (laboratoire Soul).

Derrière Aerospace Valley se cachent des enjeux territoriaux importants. La présence des industriels et des compétences sur un même territoire a favorisé la création d’un tissu de PME et d’entreprises de taille intermédiaire innovantes et génératrices d’emplois qui font de l’aéronautique un secteur d’avenir.

Camille Delarue

Advertisements