Le Pape François sur Instagram : une stratégie d’influence

En affirmant «le  pouvoir des images comme instrument pour unir les peuples de toutes cultures et de toutes les langues », le Pape François a désiré mettre en œuvre ce pouvoir à travers le réseau social Instagram. Mais cette démarche ne pourrait être que l’un des vecteurs d’une démarche d’influence plus complexe.

Pour le chercheur François-Bernard Huyghe, « l’intelligence économique ne consiste pas seulement à savoir quelque chose. […] Elle suppose aussi une capacité d’influencer, c’est-à-dire provoquer chez d’autres acteurs des comportements ou des attitudes favorables à dessein, sans avoir à recourir à la force ou sans promettre de contrepartie »[1]. Il semblerait que la papauté utilise de manière concrète ce vecteur de l’influence en se déployant sur les réseaux sociaux.
L’annonce faite par Mgr Dario Vigano, préfet du Secrétariat pour la communication du Saint-Siège, du lancement du compte papal sur Instagram témoigne de la volonté d’une présence de plus en plus accrue de la papauté sur les réseaux et médias sociaux. Si le Préfet déclare qu’ « Instagram aidera à raconter en images un pontificat, permettant à toutes les personnes qui veulent accompagner et connaître le pontificat du Pape François d’entrer dans les gestes de tendresse et de Miséricorde »[2], il existe une réelle volonté de toucher particulièrement les jeunes générations. Cet aspect est d’ailleurs souligné par le site de Radio Vatican qui précise que « le Vatican veut s’adresser plus directement aux jeunes générations, souvent très connectées, et dépoussiérer son image »[3].

Changer concrètement leur vie

De ce fait, le lancement du compte @Franciscus sur Instagram le 19 mars dernier témoigne de cette volonté. Si cette inauguration correspondait avec la solennité de saint Joseph, et la date de son début de pontificat, l’arrivée du Pape François sur Instagram est également une étape supplémentaire à celle de sa présence sur Twitter via son compte dédié @Pontifex.C’est donc une réelle stratégie d’influence et de communication qui a été mise en place, dont le pape François est la pierre angulaire. Elle vise à provoquer des attitudes favorables chez des acteurs a priori extérieurs à l’Eglise. Enfin, l’équipe de communication mise en place dans ce projet témoigne des grandes ambitions de cette stratégie. Ce compte Instagram est suivi (à ce jour) par 2,6 millions d’abonnés.
Ainsi, même le pape François utiliserait l’intelligence économique à travers le vecteur de l’influence pour toucher de nouveaux fidèles. A l’heure où tout passe par Internet, il serait d’ailleurs impensable que le Pape n’y soit pas présent. Cependant, il est intéressant pour terminer de méditer cette citation du cardinal Robert Sarah, proche collaborateur du pape François, dans son dernier ouvrage : « A quoi sert-il de savoir que le compte Twitter du Pape est suivi par des centaines de milliers de personnes si les hommes ne changent pas concrètement leurs vies ? A quoi sert-il d’aligner les chiffres mirifiques des foules qui se pressent devant les papes si nous ne sommes pas certains que les conversions sont réelles et profondes, et si nous ignorons combien Jésus et son Evangile sont la référence et le guide de nos fidèles ? »[4]

1 – François Bernard HUYGHE, dans  IE et techniques d’influence, 6 avril 2015

2 – Le Point, Le pape se lance sur Instagram , 19 mars 2016

3 – Radio Vatican, Le pape François sur Instagram, 18 mars 2016

4 – Cardinal Robert Sarah avec Nicolas Diat, Dieu ou rien – Entretien sur la foi, éditions Fayard, page 251

Publicités