Le sport : une histoire d’influence et de contre-influence

Le sport n’est pas qu’un terrain d’expression des sportifs, c’est également un terrain d’expression de la politique internationale.

Crédit : D. R.

En 1984, l’historien français Pierre Milza écrivait : « phénomène de masse, étendu de nos jours à l’échelle de la planète, traversé par toutes les idéologies du siècle, indicateur de la puissance et du déclin des nations, tantôt révélateur tantôt manipulateur du sentiment public, intégré aux stratégies offensives ou défensives des états, substitut de la guerre et instrument de la diplomatie, le sport est au centre de la vie internationale », mais aussi « une composante, un reflet de la vie internationale », et « un moyen de la politique étrangère ». Le sport est un puissant relais de diffusion de l’information et d’action, d’autant plus que les spectateurs s’identifient à leurs champions. Ces champions deviennent des symboles d’unité d’une nation, de cohésion sociale.

Lire la suite