Lutter contre la pollution spatiale

Quelque 300 000 déchets tournent autour de la terre. Restes de vaisseaux spatiaux ou de satellites, ils encombrent l’espace. Plusieurs projets visent à organiser le nettoyage.

SpaceJunk de Miguel Soares, 2001. SpaceJunk de Miguel Soares, 2001.

A des milliers de kilomètres de la Terre, des astronautes s’affairent à réparer une pièce à l’extérieur d’une navette spatiale. La Nasa leur demande soudainement de se mettre à l’abri au plus vite. Quelques secondes plus tard, leur vaisseau est totalement détruit par une pluie de déchets spatiaux. Le film Gravity soulève de manière parfaitement réaliste le problème croissant de la prolifération des déchets orbitaux.

Si la cause de cette vague de débris spatiaux a de quoi faire sourire le spectateur (les Russes ont envoyé un missile pour détruire un satellite qui menaçait de retomber sur la Terre), elle n’a rien de surprenant.  C’est effectivement la méthode la plus employée par les agences spatiales, qu’elles soient américaine, chinoise ou russe, pour éviter la chute non maîtrisée d’un satellite sur la Terre.

Lire la suite