L’Afrique, un continent d’avenir pour l’intelligence économique ?

Continent ayant reçu le plus d’investissements directs à l’étrangers en 2015, l’Afrique est devenu le continent d’avenir vers lequel se tournent les puissances mondiales et émergentes. Une aubaine pour le secteur de l’intelligence économique…

Capture d’écran 2016-05-19 à 14.46.48

Guy Gweth, ancien élève de l’Ecole de Guerre Economique, fondateur de Knowdys, un des meilleurs cabinets d’intelligence économique en Afrique. Crédit : Benjamin OMBE / Wikipédia (CC BY-SA 4.0)

Le marché français de l’intelligence économique (IE) est tellement concurrentiel, que l’on peut se demander si des opportunités se présentent ailleurs. Le continent africain est une destination de choix, d’autant qu’il accuse une croissance soutenue d’environ 5,5 % par an depuis 2009 (selon la Banque mondiale). En 2015, le continent a reçu le plus d’investissements directs à l’étrangers (IDE) après l’Amérique du Nord, soit 60 milliards de dollars. Mais les opportunités d’affaires sur le marché africain ne peuvent se concrétiser sans la connaissance des enjeux locaux. En ce sens, les cabinets d’IE ont totalement leur place pour accompagner les entreprises étrangères mais aussi locales dans leur prospection en leur fournissant des études de marchés ou encore des services de due diligence indispensables. Lire la suite

Les fonds d’investissement au coeur de l’intelligence économique africaine

Dans une approche stratégique, l’intelligence économique peut jouer un rôle déterminant pour les fonds d’investissement dans leur choix d’investissement en Afrique.

Nairobi_Flickr_Demosh

Nairobi, capitale économique du Kenya. Cette ville, aux infrastructures modernes, est un bon exemple de l’engouement des fonds d’investissement pour l’Afrique. Crédit: DEMOSH / Flickr (CC BY-NC 2.0)

La croissance africaine estimée à 6% par le Fonds monétaire international (FMI) d’ici à 2017 ne fait qu’attirer les fonds d’investissement. L’instabilité politique et le manque de transparence dans l’environnement financier et juridique sont les principales difficultés rencontrées par les investisseurs. L’intelligence économique (IE) dispositif coordonné de collecte, d’analyse, de diffusion et de protection de l’information utile aux décideurs en vue de créer de la valeur et réduire les risques, peut jouer un rôle d’accompagnement des fonds d’investissement dans leur choix d’investissement en Afrique.

Lire la suite

L’intelligence économique intégrée à une politique d’État: le cas du Sénégal

L’optimisation de la politique économique, de la sécurité alimentaire et environnementale, défis majeurs de l’État Sénégalais. Dans quelles mesures le recours à l’intelligence économique contribue-t-il au développement du Sénégal ?

Senegal_Export_Treemap

Exportation au Sénégal Haussmann, Cesar Hidalgo, et.al. Creative Commons Attribution (CC BY-SA 3.0)

En 2004, les parlementaires sénégalais ont voté une loi dite agro-sylvo-pastorale dont le but est essentiellement de promouvoir le développement de la sécurité économique, l’équité sociale et la durabilité environnementale du pays. Conscient qu’un pays ne peut émerger sans une réelle politique de management de l’information stratégique, l’État sénégalais adopte l’approche française de l’IE. Cette approche s’inspire des suggestions formulées dans le rapport de l’Assemblée parlementaire de la francophonie qui comporte les différentes définitions du concept d’intelligence économique.

Lire la suite