La French Tech, un pan du soft power français

Le numérique à la française se valorise bien. Les levées de fonds dont bénéficient les start-ups hexagonales atteignent des montants colossaux qui leurs permettent de se faire connaître à l’étranger et de faire rayonner la France et son savoir-faire.

Crédits : Christophe Pelletier (CC BY-NC-SA 2.0)

Crédits : Christophe Pelletier (CC BY-NC-SA 2.0)

L’intelligence économique implique des actions d’influence et de notoriété. Or le soft power, concept développé par Joseph Nye, désigne justement la puissance d’influence, de persuasion d’un acteur auprès d’autres acteurs de manière non coercitive. Exercer son soft power, c’est donc faire de l’intelligence économique. Et la French Tech est justement devenue un soft power. Lire la suite

Publicités