L’Afrique, un continent d’avenir pour l’intelligence économique ?

Continent ayant reçu le plus d’investissements directs à l’étrangers en 2015, l’Afrique est devenu le continent d’avenir vers lequel se tournent les puissances mondiales et émergentes. Une aubaine pour le secteur de l’intelligence économique…

Capture d’écran 2016-05-19 à 14.46.48

Guy Gweth, ancien élève de l’Ecole de Guerre Economique, fondateur de Knowdys, un des meilleurs cabinets d’intelligence économique en Afrique. Crédit : Benjamin OMBE / Wikipédia (CC BY-SA 4.0)

Le marché français de l’intelligence économique (IE) est tellement concurrentiel, que l’on peut se demander si des opportunités se présentent ailleurs. Le continent africain est une destination de choix, d’autant qu’il accuse une croissance soutenue d’environ 5,5 % par an depuis 2009 (selon la Banque mondiale). En 2015, le continent a reçu le plus d’investissements directs à l’étrangers (IDE) après l’Amérique du Nord, soit 60 milliards de dollars. Mais les opportunités d’affaires sur le marché africain ne peuvent se concrétiser sans la connaissance des enjeux locaux. En ce sens, les cabinets d’IE ont totalement leur place pour accompagner les entreprises étrangères mais aussi locales dans leur prospection en leur fournissant des études de marchés ou encore des services de due diligence indispensables. Lire la suite

Publicités

L’intelligence économique : outil d’Etat au service de la performance sportive

La surveillance de l’information sportive s’est démocratisée au sein des fédérations nationales, notamment en France avec le concours actif de l’Etat. De là à demander à James Bond de troquer son smoking pour un survêtement… il n’y a qu’un pas.

1 RUaMzx36yy68v47CQho8Cw

Le sport, terrain de jeu et d’innovation pour l’intelligence économique. Crédit : Pixabay.

Le sport, terrain de jeu et d’innovation pour l’intelligence économique. Crédit : Pixabay.

Le sport, terrain de jeu et d’innovation pour l’intelligence économique. Crédit : Pixabay.

Face à une concurrence internationale qui bénéficie de moyens grandissants, la France a opté pour une tactique de collecte d’informations, en complément de la préparation classique de ses athlètes. Sous la houlette de l’ancien judoka Fabien Canu, directeur de la Préparation olympique et paralympique (POP) de 2006 à 2010, la France a donc mis en place une cellule de veille ayant la charge de déceler les progrès dans les techniques et les technologies des autres nations. Lire la suite

Esprit de l’intelligence économique, es-tu là ?

Le consultant en intelligence économique est (trop) souvent confronté à la question de la définition de son métier. Pour tenter d’y répondre, l’intelligence collective historique peut nous être d’un grand secours.

L'Ecole d'Athènes

L’Ecole d’Athènes par Raphaël, 1511 (domaine public)

Protéiforme, l’intelligence économique n’est pas aisée à définir. Qui s’est essayé à cet exercice sait qu’il est acrobatique d’expliquer de quoi il retourne tout en maintenant un haut niveau d’intérêt chez son interlocuteur. Or, l’intelligence économique est un état d’esprit. Et de l’esprit, certains de nos ancêtres n’en manquaient pas. Faisons donc appel à leurs mots les plus fins pour caractériser, si ce n’est précisément, du moins de façon spirituelle, ce qu’est cette matière.

Lire la suite

Les fonds d’investissement au coeur de l’intelligence économique africaine

Dans une approche stratégique, l’intelligence économique peut jouer un rôle déterminant pour les fonds d’investissement dans leur choix d’investissement en Afrique.

Nairobi_Flickr_Demosh

Nairobi, capitale économique du Kenya. Cette ville, aux infrastructures modernes, est un bon exemple de l’engouement des fonds d’investissement pour l’Afrique. Crédit: DEMOSH / Flickr (CC BY-NC 2.0)

La croissance africaine estimée à 6% par le Fonds monétaire international (FMI) d’ici à 2017 ne fait qu’attirer les fonds d’investissement. L’instabilité politique et le manque de transparence dans l’environnement financier et juridique sont les principales difficultés rencontrées par les investisseurs. L’intelligence économique (IE) dispositif coordonné de collecte, d’analyse, de diffusion et de protection de l’information utile aux décideurs en vue de créer de la valeur et réduire les risques, peut jouer un rôle d’accompagnement des fonds d’investissement dans leur choix d’investissement en Afrique.

Lire la suite

Trouver une place pour l’IE dans l’entreprise

L’intelligence économique reste perçue comme une discipline nouvelle utile à la stratégie mais dont la place est difficile à identifier.

Startup Stock Photo

Crédit : Startup Stock Photo

De mon expérience d’apprenti, d’étudiant et de spécialiste malgré moi du marché de l’emploi, je remarque une certaine difficulté des entreprises à définir la place de l’intelligence économique (IE) dans leur structure. Pourtant dans la société de l’information, l’IE devrait être au cœur des entreprises. Au-delà des querelles de définitions, l’objectif de l’IE est de fournir aux décideurs les informations qui permettent la décision.

Alors pourquoi ces difficultés ? Organisations trop figées, résistance au changement, place dans la chaîne de valeur, contexte de crise… Commençons par le contexte : si on analyse les spécificités culturelles françaises on constate une certaine importance de la hiérarchie et une verticalité forte. Cela signifie que pour qu’ils soient actés, les changements doivent être imposés par le haut, le plus souvent par la direction générale.

Lire la suite

L’intelligence économique : moteur de la Côte d’Ivoire

Le concept d’intelligence économique se répand en Côte d’Ivoire et contribue activement à l’objectif de marché émergent à l’horizon 2020.

Le centre des affaires d'Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire.

Le centre des affaires d’Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Crédit: Koko Taillé / Flickr (CC BY-NC 2.0).

L’intelligence économique (IE), dispositif coordonné de collecte, d’analyse, de diffusion et de protection de l’information utile aux décideurs en vue de créer de la valeur et réduire les risques, peut jouer un rôle déterminant pour permettre à la Côte d’Ivoire d’accéder au statut de marché émergent d’ici à 2020. Les professionnels de l’IE l’ont bien compris, notamment Jean-Michel Lavoizard, fondateur du cabinet Aris-Intelligence ou Marc Amand, directeur associé d’Ileads Consulting, pour ne citer qu’eux. En effet, les autorités ivoiriennes sont confrontées à des défis structurels notamment la poursuite de l’amélioration du climat des affaires, un secteur financier plus actif et innovant pour accompagner le secteur privé et le renforcement des capacités des TPE/PME.

Lire la suite

Cogi’tec : un exemple alsacien d’intelligence économique mutualisée

Arrêtons de penser l’intelligence économique individuellement, mutualisons les efforts !

© http://cogito.alsaeco.comCogi’tec est une plate-forme mutualisée entre pôles de compétitivité alsaciens visant à mettre en place un programme de veille et d’intelligence économique. Cet outil doit permettre aux entreprises participantes d’accéder à des informations stratégiques permettant par exemple de se placer sur de nouveaux marchés et améliorer leur compétitivité.

Chaque entreprise, quelle que soit sa taille, aurait intérêt à surveiller l’évolution de son secteur d’activité, de veiller son marché, d’identifier les concurrents ou encore être sûrs de la solvabilité d’un partenaire. Souvent pensé individuellement par chaque dirigeant d’entreprise, l’intelligence économique requiert beaucoup d’investissements. Il faut en effet procéder à un audit, élaborer les besoins réels de l’entreprise en termes de recherches d’information et ensuite analyser les informations pour en ressortir les signaux faibles bénéfiques à l’entreprise. Les coûts financiers ainsi que les contraintes de temps sont souvent critiques pour les petites entreprises aux moyens financiers limités et qui n’ont pas accès à des experts pouvant les aider à mettre en place un projet d’intelligence économique.

Lire la suite